Des solutions pour vous simplifier la vie
Optez pour la facture électronique
VEOLIA VOUS CONSEILLE
Déménager sans souci d'eau

Pour les abonnés de Veolia, rendez-vous en ligne pour des démarches ultra-simples.

 

DEMENAGEMENT

En cas de déménagement, une quinzaine de jours avant de quitter votre domicile rendez-vous sur la rubrique « je quitte mon logement » du site client www.veoliaeau.fr. Vous pouvez y résilier votre abonnement en toute de simplicité.


 

EMMENAGEMENT

Côté emménagement, pour être sûr de disposer de l'eau dès votre arrivée, deux situations se présentent. Si vous vous installez dans un logement collectif, il vous faut contacter le syndic de copropriété pour savoir si les dépenses d'eau sont comprises dans les charges (par répartition à la surface habitable ou via des compteurs dits « divisionnaires », gérés par le syndic) ou bien si chaque occupant a un abonnement individuel au service d'eau. Dans le premier cas, vous n'avez aucune démarche à faire.

 

Ouverture d’abonnement en ligne

Dans le deuxième cas, il vous faut faire une demande d'ouverture de compteur une quinzaine de jours avant votre arrivée. Même chose si vous emménagez dans un logement individuel.

Pour cela, vérifiez tout d'abord sur la rubrique « J’emménage : je m'abonne » du site www.veoliaeau.fr si l'eau de votre commune d'adoption est gérée par Veolia. Si c'est le cas, vous pouvez ouvrir votre nouvel abonnement très rapidement, en suivant les diverses étapes en ligne.

 

Si le service d'eau potable de votre commune n'est pas géré par Veolia, contactez votre mairie pour lui demander les coordonnées du service en charge. Voyez avec lui comment procéder à l'ouverture de votre abonnement.


 

Que paye la facture d'eau ?
Je me teste !
Quiz
Que paye la facture d'eau ?
La facture d'eau peut comporter une part variable et une part fixe.
Vrai
Faux
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était vrai.
La définition du prix du service de l’eau est du ressort de chaque collectivité locale en charge de son organisation.
La part variable de la facture d'eau dépend de la consommation d'eau, qui est comptabilisée au compteur. Les redevances et taxes sont elles aussi calculées sur la base du volume d'eau consommée. La facture d'eau peut aussi être constituée d'une part fixe, qui ne dépend pas du volume d'eau consommée. C'est une forme d'abonnement au service de l'eau, qui a pour but de couvrir une partie des frais fixes du service (ex : entretien des canalisations de distribution, à effectuer que de l’eau soit consommée ou pas).
L’existence ou non d’une part fixe, comme les montants des différentes composantes de la facture, dépendent des choix de chaque collectivité.
Oui, c'est vrai.
La définition du prix du service de l’eau est du ressort de chaque collectivité locale en charge de son organisation.
La part variable de la facture d'eau dépend de la consommation d'eau, qui est comptabilisée au compteur. Les redevances et taxes sont elles aussi calculées sur la base du volume d'eau consommée. La facture d'eau peut aussi être constituée d'une part fixe, qui ne dépend pas du volume d'eau consommée. C'est une forme d'abonnement au service de l'eau, qui a pour but de couvrir une partie des frais fixes du service (ex : entretien des canalisations de distribution, à effectuer que de l’eau soit consommée ou pas).
L’existence ou non d’une part fixe, comme les montants des différentes composantes de la facture, dépendent des choix de chaque collectivité.
→ Suivant
Le prix du service de l’eau paye l'eau potable et l'assainissement des eaux usées.
Vrai
Faux
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était vrai.
La facture rémunère à la fois le service qui consiste à capter, à traiter et à distribuer l'eau potable, et le service de collecte et de traitement de ses eaux usées.
Attention, cependant : si un abonné n'est pas raccordable au service d'assainissement collectif, il n'y aura pas sur sa facture de part liée à la collecte et au traitement des eaux usées. Il lui appartiendra alors de dépolluer ses eaux usées via un système d’assainissement autonome, dont le coût lui incombera directement.
Oui, c'était vrai.
La facture rémunère à la fois le service qui consiste à capter, à traiter et à distribuer l'eau potable, et le service de collecte et de traitement de ses eaux usées.
Attention, cependant : si un abonné n'est pas raccordable au service d'assainissement collectif, il n'y aura pas sur sa facture de part liée à la collecte et au traitement des eaux usées. Il lui appartiendra alors de dépolluer ses eaux usées via un système d’assainissement autonome, dont le coût lui incombera directement.
→ Suivant
Les « redevances » perçues sur la facture d'eau vont aux Agences de l’Eau.
Vrai
Faux
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était vrai.
Diverses redevances sont perçues avec la facture d'eau. Par exemple une redevance pour prélèvement sur la ressource en eau, une autre pour pollution, une troisième pour modernisation des ouvrages de collecte des eaux usées. Elles sont reversées aux agences de l'eau, organismes publics dont le rôle est de financer la politique de l'eau.
Oui, c'est vrai.
Diverses redevances sont perçues avec la facture d'eau. Par exemple une redevance pour prélèvement sur la ressource en eau, une autre pour pollution, une troisième pour modernisation des ouvrages de collecte des eaux usées. Elles sont reversées aux agences de l'eau, organismes publics dont le rôle est de financer la politique de l'eau.
→ Suivant
La TVA appliquée aux services de l'eau est de 20%.
Vrai
Faux
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était faux.
Le service de l'eau bénéficie d'une TVA réduite.
Tout ce qui concerne l'eau potable (abonnement, consommation) est soumis à un taux de 5,5 %. En effet, ces services sont considérés comme étant de première nécessité.
Tout ce qui concerne l'assainissement des eaux usées, par contre, est soumis à une TVA de 10 %.
Oui, c'est faux.
Le service de l'eau bénéficie d'une TVA réduite.
Tout ce qui concerne l'eau potable (abonnement, consommation) est soumis à un taux de 5,5 %. En effet, ces services sont considérés comme étant de première nécessité.
Tout ce qui concerne l'assainissement des eaux usées, par contre, est soumis à une TVA de 10 %.
→ Suivant
Le prix du service de l’eau est différent d’une collectivité à l’autre.
Vrai
Faux
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était vrai.
C'est la collectivité qui fixe le prix de l'eau. Ce prix varie en fonction de nombreux critères. Parmi eux : la situation géographique de la commune, la densité de l’habitat, la qualité de la ressource en eau, le niveau de service choisi par la collectivité, etc. Par exemple si la ressource naturelle en eau utilisée pour produire l’eau est très préservée, moins de traitements sont nécessaires pour la rendre potable. Si de nombreux touristes résident dans la commune en été, il sera nécessaire de construire et d'entretenir des réseaux d’un dimensionnement suffisant pour les alimenter.
Pour découvrir le prix en vigueur dans votre commune, rendez-vous sur le site Internet veoliaeau.fr, dans la rubrique « L’eau dans ma ville ».
Oui, c'est vrai.
C'est la collectivité qui fixe le prix de l'eau. Ce prix varie en fonction de nombreux critères. Parmi eux : la situation géographique de la commune, la densité de l’habitat, la qualité de la ressource en eau, le niveau de service choisi par la collectivité, etc. Par exemple si la ressource naturelle en eau utilisée pour produire l’eau est très préservée, moins de traitements sont nécessaires pour la rendre potable. Si de nombreux touristes résident dans la commune en été, il sera nécessaire de construire et d'entretenir des réseaux d’un dimensionnement suffisant pour les alimenter.
Pour découvrir le prix en vigueur dans votre commune, rendez-vous sur le site Internet veoliaeau.fr, dans la rubrique « L’eau dans ma ville ».
→ Suivant
En France, le prix moyen du mètre cube d'eau est de :
Moins de 4 €
Près de 6 €
Plus de 8 €
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était « Moins de 4 € ».
Le prix moyen du mètre cube d’eau en France est de 3,7 € (Source : Insee décembre 2015).
Ce prix moyen du service de l’eau est calculé TTC (redevances, taxes, parts fixes et variables comprises), pour une consommation type de 120 m3. Il correspond pour moitié au coût du service de distribution d’eau et pour moitié à celui du service de collecte et traitement des eaux usées.
Oui, c'est « Moins de 4 € ».
Le prix moyen du mètre cube d’eau en France est de 3,7 € (Source : Insee décembre 2015).
Ce prix moyen du service de l’eau est calculé TTC (redevances, taxes, parts fixes et variables comprises), pour une consommation type de 120 m3. Il correspond pour moitié au coût du service de distribution d’eau et pour moitié à celui du service de collecte et traitement des eaux usées.
Voir votre score
Recommencer ?
Temps écoulé !
Recommencer ?
Pratique et utile
Que faire quand l'eau du robinet est calcaire ?

Une eau dite calcaire, ou « eau dure », est une eau qui contient une forte teneur en deux minéraux : carbonate de calcium et carbonate de magnésium.

Pour savoir si son eau est dure ou douce, il est possible de faire un test tout simple : si le savon mousse beaucoup et qu'il se rince difficilement, l'eau est douce. S'il se rince très facilement, l'eau est dure.

 

Le calcium, un allié santé
Côté santé, pas de problème en cas d'eau dure : elle apporte du calcium à l'organisme. Il n'y a d'ailleurs pas de limite maximale officielle au taux de carbonates de calcium dans l'eau. Ainsi, à l’exception de pathologie particulière qui amènerait votre médecin à vous déconseiller les eaux très minéralisées (qu’elles proviennent du robinet ou de bouteilles !), l’eau dure ne présente aucun inconvénient d’ordre sanitaire. L’épiderme de certains d’entre nous peut être sensible, en revanche, à cette eau très dure, qui aura tendance à l’irriter. Le recours à des crèmes hydratantes peut alors être utile.


 

Protéger les machines
Côté électroménager, l'eau dure peut, en revanche, poser problème. Pour limiter l'entartrage, limiter la température du thermostat du ballon d'eau chaude entre 55 et 60 °C est une bonne solution. Au-delà, l'accumulation de tartre est plus rapide. Il convient par ailleurs de se renseigner sur la dureté de son eau auprès de son service d'eau, et de suivre les réglages et dosages indiqués par les machines à laver la vaisselle et le linge.


 

Idées reçues sur l'eau
Peut-on boire l'eau chaude du robinet ?

L'eau du robinet est potable : oui, mais mieux vaut consommer l'eau froide que l'eau chaude. Explications.

L'une des missions du service d'eau est de livrer aux abonnés une eau potable, ce qui est synonyme de qualité sanitaire. La responsabilité du service d'eau va jusqu'au compteur. Ensuite, l'eau entre dans le domaine privé, où se trouve notamment le système de chauffage de l'eau.

Risques très faibles
Merci à lui pour le réconfort d'une douche et l'efficacité d'une vaisselle ; mais gare à certains risques de prolifération de bactéries. L'eau est chlorée avant de quitter les stations de production d'eau potable, voire durant son parcours jusque chez vous. C’est ce qui garantit sa qualité microbiologique. En revanche, une fois cette eau chauffée, la protection du chlore peut s’amoindrir. Avec l’eau chaude le risque est certes très faible, mais pas inexistant.



Les bactéries aiment la rouille
Pour chauffer l'eau, plusieurs systèmes sont possibles : un ballon d'eau chaude alimentant une maison ou un immeuble ; ou un chauffe-eau individuel. Dans le premier cas, l'eau stagne plus ou moins longtemps dans le ballon. Des bactéries peuvent donc s'y développer, surtout si le matériel est ancien. La rouille est en effet l'alliée des microbes, de même que le temps et la longueur des tuyaux entre le ballon et le robinet.
Dans le second cas, lorsque le logement est équipé d'un chauffe-eau individuel au gaz ou à l'électricité, le circuit est très court et les risques quasiment nuls.



Vive le froid
En résumé, préférez donc l'eau froide pour boire et faire la cuisine. L'idéal est de mettre le mitigeur en position froide, de faire couler l'eau quelques secondes puis de la verser dans votre verre.


 

les métiers de l'eau
Responsable de station d'eau potable

Le service de l'eau implique la livraison d'une eau potable au robinet 24h sur 24h, c’est le résultat d'un travail exigeant, celui d'une équipe de techniciens encadrée par un responsable de station de traitement de l’eau.

 

Qui dit eau potable, dit traitements divers pour transformer une eau puisée dans la nature en eau respectant toute une série de critères sanitaires : absence de microbes et de bactéries, concentration suffisante en minéraux, respect des normes sur les nitrates, les pesticides et plusieurs dizaines d’autres substances contrôlées...

 

Qualité et quantité

L'eau doit donc être traitée dans une usine spécialisée, la station de traitement de l'eau, dirigée par un (ou une) responsable de station. Ce dernier veille à ce que l'eau qui part dans le réseau de distribution soit de qualité irréprochable, et en quantité suffisante pour qu'il n'y ait pas d'interruption de service.


 

De la source au robinet

Son travail est à la fois technique et managérial : il encadre une équipe de techniciens chargée de maîtriser toute la chaîne de production de l'eau. Il faut surveiller que le prélèvement se passe bien, tant en quantité qu'en qualité, puis effectuer divers traitements : filtration, purification, chloration... Avant d'être distribuée, l'eau est analysée. Enfin, direction nos robinets.


 

Veolia vous informe
Mieux comprendre sa facture d'eau
Le service de l'eau
Une mission 24h/24, 7 jours sur 7

En France, l'eau potable coule au robinet et les eaux usées sont évacuées tous les jours de la semaine, quelle que soit l'heure.

Cela paraît une évidence, mais ce n'est pas le cas dans de nombreux pays, et ce n'était pas encore le cas partout en France il y a une cinquantaine d'années.

 

Le service de l'eau est en effet une chaîne complète et complexe, du pompage au rejet des eaux traitées

Il implique de capter de l'eau dans la nature, sous la terre ou dans une rivière, de la traiter pour la rendre potable, de la stocker afin qu'elle soit disponible dès qu'une personne ouvre un robinet. Il suppose ensuite que les eaux usées soient recueillies, acheminées jusqu'à une station d'épuration et dépolluées, avant rejet dans le milieu naturel.



Automatismes et astreintes
Pour parvenir à ce résultat, les professionnels de l'eau se sont organisés. Les usines d'eau potable et d'assainissement fonctionnent en permanence. La nuit et le week-end, elles tournent parfois de manière quasi-automatique. Elles sont surveillées par des dispositifs informatisés s’appuyant sur des réseaux de capteurs sophistiqués, qui signalent le moindre dysfonctionnement. En cas de problème détecté, les techniciens présents sont ainsi automatiquement prévenus. Des systèmes d'astreinte prennent le relais la nuit ou les week-ends.



Mobilisation
La continuité du service est la première priorité de tous les acteurs de l'eau. Mutualisation des moyens et des équipes, interconnexion des réseaux sont autant de pré-requis pour la garantir.


 

Si vous ne souhaitez plus recevoir notre newsletter, vous pouvez vous désinscrire
Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.
Pour l’exercer, merci de nous contacter en cliquant ici